The Coaching Game au service de la thérapie

Les outils Points of You® sont au service du développement personnel, de la recherche du bien-être et de tout travail d’introspection accompagné ou non. Bien plus qu’un outil classique de photo-langage, ils s’inspirent de la photothérapie mais s’appuient aussi sur les dernières connaissances en matière de neurosciences et sur la puissance de la métaphore. Les thérapeutes nous disent qu’ils apportent une réelle plus value à leurs approches.

Le langage des photos, langage d’aujourd’hui puissant et universel, est au cœur des outils Points of You®. « The Coaching Game » par exemple – l’outil emblématique de la marque lancé en 2006 – repose sur 65 photographies soigneusement sélectionnées. Qu’ils aient été formés ou non à la photothérapie ou même à la méthode de photo-langage®, les thérapeutes toutes spécialités confondues que nous rencontrons utilisent des photographies depuis longtemps dans leur pratique. Par leurs fortes puissances suggestives, leurs capacités projectives et leurs valeurs symboliques, les photographies viennent stimuler, réveiller les images que chacun porte en soi et à travers lesquelles il perçoit la réalité et se la représente.
Le photo-langage permet donc un travail sur les représentations et le travail du praticien consiste dès lors à « transformer l’image en pensée, puis la pensée en langage » comme nous dit Irwin Yalhom ou pour parler plus métaphoriquement d’être un « accoucheur de mots ».

Plus qu’un outil classique de photo-langage
Les cartes de l’outil The Coaching Game ont cependant une caractéristique supplémentaire qui le différencie d’un outil de photo-langage classique et qui en fait sa véritable marque de fabrique : à chaque photo est associée un mot en lien avec une thématique spécifique. Parmi les 65 thématiques proposées on peut citer « joie », « difficulté », « gratitude », « risque », « ensemble », « seul », « dépendance » etc.

A priori, il peut sembler contradictoire de rajouter un mot à la photo. Cependant, le point de départ des créateurs de ce jeu est de nous amener à envisager notre situation à partir d’une multitude d’autres points de vue -d’où le jeu de mot Points of You / Points of View-.  Nous savons tous en effet que c’est notre vision du monde, nos croyances, nos automatismes qui nous enferment dans un vécu et nous empêchent le plus souvent de sortir de nos difficultés. Décadrer son client est donc essentiel pour l’amener à envisager d’autres manières de relire sa vie et donc à éventuellement choisir d’autres voies pour aller mieux.

 

C’est précisément la juxtaposition de la photo et du mot qui génère ce potentiel de décadrage. Le secret réside dans le fait que le mot est associé à un visuel qui n’a pas forcément de lien direct ou évident avec lui. Concrètement, quand on regarde une photo et un mot en même temps, la photo stimule nos facultés imaginatives pendant que le mot active nos facultés analytiques. Il y a donc interaction simultanée entre la partie intuitive et émotionnelle de notre cerveau (le cerveau droit), et celle focalisée sur la logique et l’analyse (le cerveau gauche). Cette « confusion délibérée » met en « pause » nos processus de réflexion automatiques et nos mécanismes de défense et permet à notre esprit de s’ouvrir à d’autres possibilités, à d’autres points de vue. Le mot, la photo, le mot associé à la photo nous ouvrent un espace d’interprétation en 3 dimensions pour une interprétation personnelle encore plus vaste. Ce mouvement intérieur unique crée une réponse qui génère des émotions et des prises de conscience inédites, qui souvent fait surgir des synchronicités pleines de sens. The Coaching Game est également accompagné d’un livre où, pour chacun des 65 thèmes, une double page propose un conte métaphorique, des citations inspirantes et des questions d’approfondissement décadrantes.

 

Les applications concrètes de Points of You ®
Ces outils s’utilisent tout au long d’un accompagnement thérapeutique, de coaching ou de développement personnel : au démarrage pour comprendre rapidement la vision du monde de votre patient/client, plus tard dès que vous sentez qu’il tourne en rond et qu’il serait utile de « casser » ses mécanismes habituels de pensée. A des moments clés où des prises de conscience importantes méritent d’être ancrées. Ou encore lors de séances où il serait important que le client puisse mettre des mots sur ses émotions…. A vous de jouer !

Publié dans Autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *